RH : 5 conseils pour rassurer en période d’incertitude

June 17, 2020 Geoffroy De Lestrange

Depuis plus de deux mois, la crise sanitaire actuelle et la situation de confinement en Europe et dans le monde ont bouleversé le quotidien et l’organisation de millions d’entreprises.

Télétravail, activité partielle, covid-19… Il n'est pas facile d'assurer le bon fonctionnement d’une entreprise en ces temps difficiles. Surtout lorsque cela fait la une des journaux et que l’incertitude concernant l’application de certaines mesures prend le pas. Néanmoins il appartient aux ressources humaines de rassurer et d’accompagner les collaborateurs dans cette période bien particulière.

On se doute que les responsables RH ont été submergé de questions au début du confinement et qu’avec le déconfinement annoncé, cela ne risque pas de changer. Voici quelques conseils afin de rassurer les collaborateurs.

1. Anticiper les scénarios avant qu’ils ne se réalisent

Les professionnels des ressources humaines ne peuvent pas prévoir l’avenir, en revanche il est possible de s’y préparer. Cela implique d’avoir un plan préétabli afin que les collaborateurs obtiennent des réponses claires pour mieux appréhender cette situation particulière et difficile.

Cette planification d’urgence est utile pour anticiper toutes les incertitudes liées à l'économie, le climat politique et d’autres facteurs sociétaux, sanitaires et environnementaux qui influencent positivement ou négativement l’activité des entreprises. Que ce soit une annonce politique sur le changement ou la ratification d’une nouvelle loi.

Ainsi, pour les mesures post confinement à mettre en place et assurer la réouverture de certains pôles d’activités comme les chaînes de production ou les open-spaces, il est nécessaire d’anticiper pour guider et orienter les collaborateurs le mieux possible.

2. Communiquer régulièrement

Les attentes des collaborateurs évoluent en matière de communication. De plus en plus d’entreprises favorisent la transparence et partagent avec eux des informations autrefois considérées comme confidentielles, comme les données financières ou celles sur la diversité et l’inclusion. Communiquer de cette manière permet de gagner la confiance et la considération des collaborateurs, deux indicateurs très importants notamment lors de situations inattendues.

Expliquer aux collaborateurs les raisons qui ont conduit à ces prises de décisions ou actions spécifiques, place les RH comme unité de ressources et de soutien, quelles que soient les circonstances.

3. Manager par l’exemple et favoriser plus de flexibilité

Il est important que les équipes dirigeantes appliquent et suivent les directives qu’elles ont elles-mêmes mis en place afin de donner l'exemple sur les comportements à adopter. Ainsi, les collaborateurs savent exactement ce que l'on attend d'eux et cela permet d’éviter tout message contradictoire aux équipes.

L’application stricte des règles relatives à l'entrée au bureau est donc importante. Si une personne présente des symptômes de maladie, encouragez-la à prendre des congés pour se soigner. Si la politique d’entreprise en matière de congés maladie n'est pas explicite concernant les soins de santé actuels, ou si les collaborateurs estiment devoir travailler par manque de salaire ou par crainte de mesures disciplinaires, il est temps de revoir le processus.

4. Inciter à la formation

Qui dit circonstances exceptionnelles, dit ajustements d’emploi du temps, et il appartient aux ressources humaines de fournir aux collaborateurs les outils dont ils ont besoin pour poursuivre leurs tâches quotidiennes. Des programmes de formation et de développement accessibles depuis leurs espaces de travail peuvent leurs fournir les conseils dont ils ont besoin pour poursuivre leur activité et à s'épanouir au travail.

Par exemple, durant cette période ou le télétravail est généralisé, pensez à des cours sur des sujets tels que « comment rester productif lorsqu'on travaille à distance » pour aider les collaborateurs à gérer leurs tâches et à rester engagés. Parallèlement, des formations en ligne sur « la gestion du stress et la vigilance » peuvent les aider à gérer des situations inquiétantes, tout en leur permettant d'acquérir certaines compétences comportementales.

5. Adapter ses objectifs

Garder à l’esprit que le changement est inévitable. Au lieu de tenter de minimiser les problèmes rencontrés, il faut ajuster les objectifs en conséquence. Il n'est pas toujours facile de faire ces ajustements, que ce soit en matière de recrutement ou de gestion des compétences et cela peut prendre un certain temps. Mais en fournissant les ressources et le soutien nécessaires pour l’ensemble de l’entreprise, mais aussi à ses partenaires et en encourageant les collaborateurs, ils seront tous en mesure de s'adapter aux changements qui pourraient survenir.

A propos de l'auteur

Geoffroy De Lestrange

Product Marketing & Communication Director EMEA at Cornerstone OnDemand

Suivre sur Twitter Follow on Linkedin Plus de contenu de Geoffroy De Lestrange
Article précédent
« Gig economy », vers une économie du travail à la prestation?
« Gig economy », vers une économie du travail à la prestation?

Article suivant
Entreprises, pensez au-delà des quotas féminins !
Entreprises, pensez au-delà des quotas féminins !

×

Accéder à notre bibliothèque gratuitement en remplissant ce formulaire

Prénom
Nom
Poste occupé
Entreprise
Taille de l'entreprise
Pays
S'abonner à toutes les communications
!
Merci!
Error - something went wrong!