Fonction RH, du support à l’impulsion

January 2, 2020 François Geuze

« L’évolution permanente d’une espèce est nécessaire pour maintenir ses aptitudes suite aux évolutions des espèces avec lesquelles elle co-évolue ». Cette citation de Leigh Van Valen (biologiste évolutioniste américain de l'Université de Chicago, auteur de la théorie de la reine rouge) évoque peut-être pour certains d’entre vous ce petit jeu qui est apparu dans les années 70. Ce jeu (au sens mathématique du terme) appelé « Jeu de la vie », repose sur le fait qu’une cellule a deux états distincts : vivante ou morte ainsi que sur un nombre limité de règles qui s’appliquent à chaque état du jeu. Ces règles partent du principe que l’évolution d’une cellule est déterminée par l’état de ses huit cellules adjacentes, avec les règles suivantes :

  • Si une cellule morte (une case vide) a trois cellules vivantes, elle nait.
  • Si une cellule vivante a deux ou trois cellules vivantes à proximité, elle reste vivante
  • Dans les autres cas, elle meurt.

Le jeu est donc de savoir positionner ses cellules vivantes de manière à ce que l’organisme se développe et vive le plus longtemps possible.

(source : https://www.jeulin.net/automates/automate.html)

Mais que viennent faire la parole d’un biologiste et la description d’un automate cellulaire (qui malgré des règles simples est un système formel Turing-complet pour ceux ayant quelques notions d’informatique) dans un blog consacré aux RH me direz-vous ?

En fait, tout. Tout car ils illustrent de manière simple la complexité de la gestion du changement dans nos organisations et l’un de ses paramètres les plus complexes à appréhender, ce qui explique que dans de grands élans volontaristes certains balayent ces paramètres d’un revers de la main ou font semblant de les oublier : la prise en compte des interactions dans l’environnement. 

L’évolution de la fonction RH ne peut se concevoir seule, indépendamment de son biotope qu’est l’entreprise.

ela étant posé, peut-on croire aveuglément en ces articles qui nous ressassent ad nauseam que la fonction RH est à la croisée des chemins, qu’il lui faut choisir entre évoluer ou mourir, qu’elle est en retard sur sa digitalisation, oubliant que la fonction RH évolue tant bien que mal dans un environnement et qu’elle est à l’image de son « biotope » ? Mais alors pourquoi ne trouve-t-on que rarement des articles expliquant que la finance ou la comptabilité sont en retard sur leur digitalisation, etc… ?

Ce n’est en fait pas si simple, l’évolution de la fonction RH et son niveau de sophistication au regard de l’évolution de l’entreprise se pose ainsi en des termes bien plus complexes que le projet d’informatiser ou de digitaliser certains processus ou la fonction en entier. Comme dans le jeu de la vie, n’est-ce pas à la fonction RH à positionner les actions sur le terrain (de jeu) pour gagner ? La fonction RH ne peut contrairement à ce qu’on lit en d’autres endroits se limiter à être un animateur de talents et de potentiels, sous peine, le parallèle est osé, d’effondrement par étouffement.

Il s’agit de savoir replacer correctement la fonction dans son écosystème et de créer de nouvelles règles d’interaction entre la fonction RH et les autres fonctions de l’entreprise, ainsi que celles, souvent moins formalisées entre chacun des acteurs de la fonction et ceux qui en sont les parties prenantes. Malheureusement les cellules adjacentes à la fonction RH sont bien plus nombreuses que dans le jeu de la vie et les règles de développement ne sont pas aussi simples.

Du support à la souplesse …

Il nous faut donc être très attentif aux évolutions de fonctionnement et d’organisation, des techniques et procédés des autres services. C’est ainsi que nous pourrons concevoir une véritable écologie de la fonction RH, une fonction qui évoluera alors en symbiose avec son environnement.

En tenant compte des évolutions des uns et des autres, en se dotant d’outils adéquats (technologiques ou non) et en les ajustant aux besoins réels des acteurs, sans tomber dans les effets de mode, la fonction se dotera alors des caractéristiques d’une fonction plus agile, bien plus qu’une fonction support.

De la souplesse à l’impulsion

Si l’on veut continuer les parallèles avec l’univers des jeux, Aaron Nimzowitscz dans « Mon système » et son jeu positionnel, considéré comme une avancée décisive dans le monde des échecs a mis en avant l’importance du placement des pièces et de l’occupation de l’espace sur l’échiquier.

Pour la fonction RH, son implication stratégique, sa vision des métiers deviendront, plus encore, les facteurs clefs lui permettant de se positionner pour devenir progressivement une fonction d’impulsion.

C’est ainsi qu’avec une agilité, ou plutôt une souplesse renforcée, qu’avec des outils adaptés et des professionnels experts que la fonction RH deviendra la garantie de l’adaptabilité et de de la survie de l’entreprise. Cette ambition est-elle si éloignée de celle de la phrase de Leigh Van Valen et ces pratiques si différentes de celles du jeu de la vie ? Alors jouons et apprenons à nous jouer de la complexité, elle est la clef de notre intelligence.

A propos de l'auteur

François Geuze

François has over 20 years experience as HRD, CIO, HRIS. He is recognised as expert in HR strategy, HR management and Digital Transformation of HR. He is Scientific Director of HR FiabLab, consultant and teacher in various universities.

Suivre sur Twitter Follow on Linkedin Plus de contenu de François Geuze
Article précédent
Mettre l’humain au cœur de l’expérience apprenant digitale dans le milieu associatif
Mettre l’humain au cœur de l’expérience apprenant digitale dans le milieu associatif

#RH – Aproche plus stratégique des associations pour former leurs bénévoles

Article suivant
Formation… un nouveau mode de collaboration Entreprise/Salarié
Formation… un nouveau mode de collaboration Entreprise/Salarié

Le compte personnel de #formation (CPF) redefinit la relation salarié / entreprise et partenaires sociaux /...

×

Accéder à notre bibliothèque gratuitement en remplissant ce formulaire

Prénom
Nom
Poste occupé
Entreprise
Taille de l'entreprise
Pays
S'abonner à toutes les communications
!
Merci!
Error - something went wrong!