Heureux télétravailleur !

December 12, 2015 Corinne Bidallier

(Centre for Economics and Business Research), des conditions de travail plus flexibles engendreraient un gain de près de 9,8 milliards d’euros par an pour l'économie française, soit 0,5 % du PIB ! Rien qu’en coûts de transport, à raison de deux jours de télétravail hebdomadaire, les économies annuelles s'élèveraient à 1,7 milliard d’euros, avec une réduction de 247 millions d'heures de trajets !

Surtout, loin de faire la sieste aux heures de bureau, le télétravailleur intensifie son temps de travail. Culpabilisant parfois vis-à-vis de ses collègues contraints de rester dans l’open space, il enchaîne les journées à rallonge pour ne pas être soupçonné de se la couler douce à la maison.  Près des deux tiers des salariés interrogés par l’Observatoire du télétravail pointent ainsi une hausse de leur temps de travail. Plus concentrés car moins dérangés par la présence des collègues, ils raccourcissent leur pause déjeuner et mettent à profit les heures de trajets gagnées pour… travailler plus !

Mais la liberté de s’organiser comme on le veut a un revers : la porosité entre la sphère privée et professionnelle. Bureau et maison se confondent pour former un tout qui empêche de déconnecter. La solitude du télétravailleur, l’éloignement avec le collectif du travail, peuvent aussi être sources de désarroi et de craintes d’être « oublié ». C’est pourquoi de nombreuses entreprises préfèrent investir dans des espaces partagés où se réunissent les télétravailleurs de différents secteurs mais proches géographiquement.

Visant à améliorer l’efficacité des collaborateurs en leur permettant de choisir leurs horaires et espace de travail, ainsi que les outils qu’ils préfèrent pour mener à bien leurs missions, le « smart work » séduit de plus en plus, y compris des collectivités territoriales désireuses d’attirer de nouvelles populations de travailleurs nomades. Flexibilité, autonomie et responsabilisation sont les trois éléments contribuant à un meilleur équilibre du salarié. Pour ce dernier, c’est un moyen de pallier la rupture de lien social accompagnant souvent le télétravail. Les entreprises bénéficient quant à elle d’importantes hausses de productivité et baisses de coûts (notamment liés aux espaces physiques).

;

Ainsi, la Seine-et-Marne, mais aussi l’Auvergne, proposent des espaces hyper innovants où chacun peut venir se connecter. Les frais sont mutualisés et les technologies de pointe. De quoi nourrir des échanges, partager des modes de travail et tisser des liens avec d’autres communautés. Un enrichissement qui profite à tous, y compris à l’entreprise. 

'>Corinne Bidallier

 

A propos de l'auteur

Corinne Bidallier

Regional Sales Director

Follow on Linkedin Plus de contenu de Corinne Bidallier
Article précédent
Malgré l’invalidation du cadre juridique Safe Harbor, vos données restent protégées chez Cornerstone
Malgré l’invalidation du cadre juridique Safe Harbor, vos données restent protégées chez Cornerstone

; L’accord Safe Harbor était connu comme la méthode la plus courante de transférer des données personnelles...

Article suivant
Rendre la formation intéressante en 3 points
Rendre la formation intéressante en 3 points

; Évidemment, c’est un peu exagéré, mais la question demeure : comment s’assurer de l'implication de vos co...