Bien-être des collaborateurs : les fonctions RH ont un rôle prépondérant en période de crise

June 24, 2020 Margaux de Tapol

Avec plus de 95 % des organisations ayant eu recours au télétravail pour les collaborateurs éligibles, selon une récente étude de l’ANDRH, la crise du Covid-19 a redistribué les cartes pour les RH. Au-delà des défis technologiques auxquels ont dû faire face les entreprises, les collaborateurs à travers le monde se sont vus imposés un nouveau quotidien très éloigné de leur environnement de travail habituel. La période de confinement, aujourd’hui terminée, laissera sans nul doute des traces indélébiles sur les stratégies RH de demain. Margaux de Tapol, Senior HR Business Partner EMEA chez Cornerstone OnDemand, partage ses conseils pour maintenir un lien fort avec les collaborateurs de l’entreprise en temps de crise. Retour sur une période qui a redéfini la relation collaborateur/entreprise.

  1. La communication, fil rouge en période de crise.

La communication et la transparence sont la pierre angulaire d’une relation solide entre les collaborateurs et l’entreprise. En période de crise, sanitaire ou économique, l’importance d’impliquer les décideurs de l’entreprise dans cette communication est primordiale. Proposer un temps aux collaborateurs pour expliquer la démarche de l’organisation permet de les impliquer dans le processus et la stratégie mis en place. Instaurer une communication horizontale est essentielle pour maintenir la motivation des équipes et répondre aux questions éventuelles.

Durant cette crise, les équipes RH ont eu un rôle prépondérant pour diffuser les différents messages et informer les collaborateurs sur les différents stades de l’épidémie. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’une entreprise internationale, afin que les collaborateurs puissent comprendre les impacts dans les différents pays et développer la solidarité des uns envers les autres. Il est donc essentiel de maintenir une communication fluide avec les collaborateurs et garder le contact humain en favorisant la relation informelle par les rendez-vous visioconférences pour sauvegarder ce lien fondamental.

  1. L’organisation, une soft skill à réinventer

Le télétravail prolongé demande aux collaborateurs de capitaliser sur leurs soft skills comme l’adaptation ou encore l’organisation. Plus que jamais, les collaborateurs doivent jongler entre vie privée et vie professionnelle, ce implique une meilleure organisation. Les fonctions RH prennent alors un tournant stratégique dans l’accompagnement des collaborateurs en capitalisant sur le partage des bonnes pratiques et la mise à disposition des contenus de formation. Une nouvelle organisation qui ne s’applique pas uniquement aux collaborateurs mais également à la fonction RH, elle-même.

Ces périodes de crises imposent également un rythme différent et les décideurs RH doivent faire preuve de davantage de collaboration pour répondre aux nouveaux défis. Les rôles se redéfinissent et il est essentiel d’inclure les fonctions support comme les Office Manager pour par exemple renforcer le lien avec les collaborateurs et proposer des moments d’échanges informels. Ainsi, l’usage des visioconférences doit alors sortir du cadre strictement professionnel pour organiser des rendez-vous récurrents, sur la base du volontariat comme des Virtual Happy Hours ou encore des cafés/déjeuners virtuels.

  1. Le repos, clé de voute pour maintenir l’efficacité des collaborateurs

Le « Business First » est une notion aujourd’hui balayée par les nouveaux enjeux imposés par la crise que nous avons traversée. Maintenir l’activité de l’entreprise oui, mais pas au dépend de la motivation et la bonne santé psychologique des collaborateurs. La fonction RH doit alors mettre en place une écoute active auprès des collaborateurs pour identifier les éventuels conflits ou problèmes auxquels ils peuvent être confrontés. Une mission essentielle mise à rude épreuve par l’éloignement géographique qui pousse les managers et décideurs RH à devoir faire preuve d’observation pour déceler les moindres signaux.

Une période difficile où la technologie et la digitalisation des processus se sont forgé une place d’or auprès des entreprises et des collaborateurs. Pour autant, la notion de déconnexion n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui. La suppression des temps de trajet ou encore la pause-café entre collègues sont des moments de déconnexion aujourd’hui disparus qui peuvent peser sur le moral des collaborateurs. Pour répondre à cette problématique, les fonctions RH doivent prendre l’initiative de rappeler l’importance des temps de repos et la nécessité de se créer ses propres moments pour quitter les écrans et contribuer à son propre bien-être.

A propos de l'auteur

Margaux de Tapol

Senior HR Business Partner pour l’Europe As generalist Senior HR BP at Cornerstone Margaux is covering a broad HR Scope in line with global & EMEA HR strategy, such as HR development, performance management, Employee Relations, payroll, internal communication. Prior joining CSOD in 2014, she was International HR Officer in a French NGO (ACTED) specialised in Rehabilitiation (post crisis) and Economic Development (to build a sustainable economy) in Middle East and African countries. She also worked as HR consultant based in Hong Kong for Luxury / Retail sector.

Follow on Linkedin Plus de contenu de Margaux de Tapol
Article précédent
Cornerstone OnDemand, une des premières entreprises à obtenir la norme ISO 27701 pour la protection des données

#RGPD – Cornerstone obtient la norme ISO 27701 pour la protection des données

Article suivant
 « Gig economy », vers une économie du travail à la prestation ?
« Gig economy », vers une économie du travail à la prestation ?